Choisir ses soins d’hygiène grâce à la cosmétique naturelle

16/03/2022

L’engouement pour la cosmétique naturelle se confirme depuis ces dernières années. Cette tendance de fond a entraîné un élargissement du réseau de points de vente : magasin bio, officine, parapharmacie, e-commerce… Face à des consommateurs toujours plus nombreux, soucieux de leur santé et d’écoresponsabilité, l’offre en matière d’hygiène se densifie : crèmes, shampoings, dentifrices, déodorants, etc. Comment s’y retrouver entre les marques bio et naturelles ? Quels produits sélectionner ? Cet article vous éclaire sur la spécificité de cet univers et vous livre quelques clés pour choisir vos soins d’hygiène issus de la cosmétique naturelle.

Hygiène et cosmétique naturelle : quelques définitions

Tout d’abord, selon la réglementation européenne, un produit cosmétique constitue une substance ou un mélange destiné aux parties superficielles du corps (peau, cheveux, lèvres, ongles…), aux dents et à la bouche dans l’objectif notamment de les nettoyer, les protéger, d’en modifier l’aspect ou de les parfumer. Touchant à l’organisme, il doit être aussi respectueux de la santé. En France, il rejoint la catégorie des produits de santé et est ainsi réglementé par le Code de santé publique.

Il ne se limite donc pas qu’à l’univers de la beauté, regroupant aussi le segment de marché dédié à l’hygiène.

Ensuite, définir la cosmétique naturelle revient à prendre en considération plusieurs définitions. « Naturel » signifie qu’ils n’ont pas été transformés, sauf par des actions simples et inévitables comme l’extraction d’ingrédients. « Dérivé de naturel » implique que le produit a pu subir des transformations chimiques, mais de faible ampleur. La formulation « d’origine naturelle » reprend les deux approches précédentes.

Si plus de 95 % des ingrédients ou matières premières sont naturels ou d’origine naturelle,  les termes « naturel » ou « d’origine naturelle » peuvent être employés pour décrire le produit. Ce seuil est repris dans le cahier des charges des principaux labels. Même si les fabricants ne sont pas labellisés, ils peuvent inscrire les allégations qu’ils souhaitent sur leurs produits puisqu’aucune réglementation stricte ne s’applique.  

Précisons que cette catégorie n’exclut en rien la présence de composants chimiques et synthétiques.

Les exigences sont en revanche plus strictes dans l’univers du bio. La réglementation s’imposant aux fabricants issus de l’agriculture biologique s’appuie aussi sur un ensemble de cahiers des charges. Les règles prévoient en général l’exclusion de substances issues de la pétrochimie, des nanoparticules, de l’huile de palme et de certaines techniques de transformation. L’interdiction de tests sur les animaux peut être aussi inscrite ; néanmoins, ce n’est pas systématique. Un cosmétique bio est obligatoirement naturel, mais l’inverse n’est pas garanti.

Comment acheter des produits d’hygiène respectant le critère de naturalité ?

De nombreux acteurs sont présents sur ce marché. De jeunes opérateurs font leur entrée vantant le caractère éco-responsable de leurs gammes. Toutefois, le phénomène de greenwashing est répandu ; de plus, la profusion de l’offre ne facilite pas l’identification des soins d’hygiène issus de la cosmétique naturelle. Certaines marques manquent de transparence sur leurs composants soi-disant naturels ou entretiennent l’ambiguïté en jouant sur le vocable un peu flou de produits naturels ou bio.

Pour un consommateur peu éclairé, cette distinction n’est pas limpide ; d’où l’intérêt pour lui  de s’informer sur les labels existants. S’il souhaite s’impliquer personnellement, il peut aussi apprendre à décrypter les étiquettes et identifier les substances les plus nocives comme le parabène, le silicone ou l’aluminium.

Le label, un gage de qualité dans le domaine de la cosmétique

Afin de fiabiliser son achat, il est conseillé de choisir un produit qui se plie au cahier des charges des labels, ce qui garantit sa conformité avec la définition donnée de la naturalité. Des labels de référence existent aujourd’hui et leur logo est visible sur le packaging.

  • Cosmos Natural, qui appartient à la charte Cosmébio, certifie que le produit est d’origine naturelle. Certaines propriétés issues de la pétrochimie sont autorisées, mais dans une certaine limite.
  • Le label NaTrue offre un premier niveau de certification pour les cosmétiques naturels. Cette norme est très exigeante. Dans le respect de la nature, les composants ont été transformés par un nombre réduit de process. Ils sont toujours produits à partir de substances naturelles à 100 %, le pétrole étant banni.

Pour les cosmétiques bio, les labels les plus connus sont les suivants :

  • Ecocert demande qu’au moins 95 % des ingrédients soient d’origine naturelle et bio, et que 10 % au moins de l’ensemble des ingrédients soit bio.
  • Cosmébio a défini trois niveaux différents dont le dernier exige 95 % des ingrédients naturels ou d’origine naturelle, 95 % minimum d’ingrédients biologiques et que 20 % de l’ensemble du produit soit bio.
  • Nature & Progrès impose que 100 % des ingrédients végétaux soient issus de l’agriculture biologique. Les matières premières doivent être transformées via des processus mécaniques ou de chimie douce.

Ne pas se cantonner au seul critère du label

Les labels ont le mérite de guider les consommateurs, mais rencontrent aussi quelques limites. En effet, les certifications en vue de l’obtention d’un label sont coûteuses ; bien que certaines marques respectent strictement les normes définies, elles n’ont pas les ressources financières pour présenter leur dossier. Et pourtant, leur offre est très qualitative. D’autres ne souhaitent pas retenir cette approche, considérant que le cahier des charges n’est pas assez exigeant.

L’enjeu pour ces acteurs consiste à défendre la spécificité de leurs produits, leur origine et les modes de fabrication et à se faire connaître pour conquérir leur public. L’influence des réseaux sociaux est très utile de même que les points de vente physiques qui constituent de précieux relais. Les professionnels présents pourront s’en faire les ambassadeurs et expliquer en toute transparence à leurs clients les atouts de la marque.

L’enseigne de pharmacies Pharm O’naturel, positionnée sur la naturalité, a développé des rayons dédiés à l’hygiène et la cosmétique naturelle. Les gammes référencées sont étudiées scrupuleusement à partir d’une série de critères sanitaires et éco-responsables. Vous souhaitez être guidé dans votre achat par un professionnel de santé formé ? Venez découvrir le réseau dans lequel les équipes disposent de connaissances pointues pour vous conseiller au mieux.